Avez-vous déjà remarqué sur la fiche de certaines maisons à vendre directement par le propriétaire la mention « Agents s’abstenir »? Vous êtes-vous déjà posé la question « qu’est-ce que ça veut dire? » Moi j’y ai pensé et voici mes réflexions…

La réponse logique, c’est que le vendeur ne veut pas qu’un courtier immobilier, donc un expert, soit impliqué dans la transaction. Déjà il y a anguille sous roche. Pourquoi un expert ne serait pas le bienvenu?

Je me suis fait une opinion, basée sur mon expérience sur le terrain, et voici selon moi, les 2 principales raisons :

Le prix est trop cher! Un courtier immobilier va s’en rendre compte tout de suite. Mais pourquoi le prix a été fixé au-dessus de la valeur du marché? J’ai trouvé 4 raisons :

1 Le prix a été basé sur les besoins du vendeur. Il s’est fixé un objectif d’argent qu’il veut avoir après avoir remboursé son hypothèque. On est d’accord que ça n’a rien à voir avec la valeur du marché.

2 Il croit qu’il peut récupérer 100% de ses coûts de rénovations. La réalité est tout autre. Une propriété ça s’use avec le temps et les coûts de maintenance et de rénovations sont normaux et n’apportent pas nécessairement une hausse de valeur équivalente aux coûts. Par exemple, lorsque le toit a atteint sa durée de vie, il faut le remplacer avant d’avoir des infiltrations d’eau. Disons que ça coûte 10 000$, et bien la maison n’aura pas pris 10 000$ de valeur. Elle va peut-être se vendre plus vite, mais pas nécessairement 10 000$ plus cher.

3 La maison a été payée trop cher, souvent parce qu’elle a été achetée sans l’aide d’un courtier, et elle a été financée avec une mise de fonds minimale de 5%. Donc parfois, l’hypothèque peut-être plus élevée que la valeur de la maison. Un an plus tard, les vendeurs doivent la vendre parce qu’ils se séparent et aimeraient avoir assez d’argent pour pouvoir racheter chacun une propriété. Illogique!

4 Le vendeur s’est basé sur des données non valables pour fixer son prix. Les fournisseurs qui tentent d’aider les gens à vendre eux-mêmes leur fournissent des propriétés vendues, mais qui ne sont pas nécessairement de bons comparables. Le vendeur doit donc se faire une idée à peu près, et comme il ne veut pas manquer son coup, il opte pour le prix le plus haut en se disant, l’acheteur aura juste à me faire une offre et on va la négocier.

L’autre raison principale, c’est que la maison a eu ou a des problèmes que le vendeur ne veut pas nécessairement déclarer. Quand on vend avec un courtier, on doit obligatoirement remplir la déclaration du vendeur afin d’offrir le maximum de transparence aux futurs acheteurs. Quand on vend par nous-mêmes, c’est comme le Far West, pas de règle, donc pas d’obligation de déclarer.

En conclusion, si vous désirez acheter une propriété, ne vous passez pas de l’accompagnement d’un courtier immobilier. C’est votre droit d’être représenté et aucun vendeur ne peut vous en empêcher. Votre courtier vous donnera l’heure juste sur le prix à payer, et saura vous protéger afin d’éviter les différents pièges dans lesquels un acheteur non averti pourrait tomber. Sans compter qu’il s’occupera de rédiger les formulaires selon les règles de l’art. Lorsqu’on a acheté, la dernière chose qu’on veut, c’est de devoir passer des heures et des heures devant les tribunaux pour corriger des erreurs qu’on aurait pu éviter avec un courtier. Si vous n’avez pas de courtier, on peut vous aider. Sinon, on vous recommandera à un de nos collègues. Pour en savoir plus, consultez equipemarcsophie.com.

Par Nathalie Lacroix