Plus que jamais, il est important d’encourager nos commerces locaux et surtout de continuer de le faire, après la crise. Le quartier doit reprendre sa vie normale que nous aimons tant.

Sophie et moi sommes résidents de Ste-Rose depuis 1989. Comme vous, nous adorons notre quartier et il serait très dommage qu’il soit différent après la crise du Corona virus.

Plusieurs commerces en arrachent en ce moment, certains vont peut-être même disparaitre, parce qu’ils traversent une situation financière très précaire. Soyons sensibles à leurs défis et faisons preuve d’une très grande solidarité.

Mais par où débuter? Commençons par encourager les restaurants de Sainte-Rose au moins une fois par semaine. On a tellement de choix : français, italiens, portugais, asiatique, méditerranéen. Informez-vous, plusieurs offrent des plats pour apporter.

On parle beaucoup du poids que l’on risque de prendre durant la crise, il faut donc bouger. L’association des résidents de Champfleury est reconnue pour offrir une multitude d’activités. En ce moment, nous pouvons … via xxx. N’oublions pas de renouveler notre carte de membre, l’ARC a besoin de nos cotisations pour survivre.

Il y a aussi les commerces : les fleuristes, garagistes, boutiques de vêtements, nettoyeurs, pharmacies, salons de coiffure… ils ont besoin de nous!

Après la crise, allons visiter le nouveau pavillon du parc de la Rivière des Mille-Îles, et profitons-en pour louer une de leurs embarcations. Nous pourrons découvrir ou redécouvrir la rivière, ses berges et nombreuses iles. Nous pouvons aussi organiser la prochaine fête d'un des enfants chez Acrosport Barani ou expérimenter un jeu d'évasion chez Escaparium.

Salut à tous nos voisins de Ste-Rose. Soyons très prudents, mais aussi soyons très solidaires.

Par Nathalie Lacroix